femmes fontaines ou le "sur orgasme" féminin

FIST

Miss fistée par une amie

 

Le fist vaginal, s'il n'a jamais été "reçu" par une femme reste souvent pour elle un phantasme, et la peur qu'il soit douleureux le laisse presque toujours au rayon des phantasmes. Cette pratique ramène à des considérations physiologiques. Elle s'adresse aux femmes "larges". Il n'y a qu'elles qui puissent le savoir, tant qu'aucun ou aucune partenaire ne s'y est essayé. L'unique risque de la pratique, est que l'excitation d'un(e) partenaire débutant(e) ne prenne le pas sur l'envie de donner du plaisir. Nous parlons bien sur du "donneur" ou de la "donneuse", notre expérience révélant que le désir de fister est autant féminin que masculin. La quasi totalité des femmes bisexuelles ou lesbiennes que nous connaissons se fistent entre elles. Parallèlement, alors qu'amatrices d'hommes bien ou extrêmement bien "montés", un grand nombre de filles ne veulent pas s'adonner à cette pratique, particulièrement celles d'origine Africaine ou nord Africaine. Il s'agit sans doute d'un tabou culturel ou religieux ? Chez les femmes européennes le refus d'essayer est presque toujours lié à la crainte de la douleur. Chez les asiatiques - mais nous n'en avons pas rencontré assez (hélas !) pour être formels - le fist semble être un "must" de la relation hard.

 

Dans tous les cas, aucun signe physique externe ne permet de savoir si une femme le supportera, et si des détails (en autres la grandeur de leurs mains et doigts...) permettent souvent de savoir avant qu'il ne se déshabille si un homme a un petit ou un grand sexe...autant des femmes de 1,80 m peuvent avoir de petits vagins, et des femmes de 1,50 m "engloutir" deux mains d'hommes... En la matière, s'il est évident qu'une femme qui a eut un ou plusieurs enfants est plus "ouverte", n'en tirez aucune conclusion hâtive. Comme les tailles de pénis, les tailles de vagins vont du très petit au "hors normes". Nous avons rencontré dans des partouzes des filles très jeunes, toutes menues, qui n'avaient jamais eut d'enfants et qui ne se contentaient pas d'une main, mais en demandaient deux (le double fist), quand une troisième n'était pas nécessaire dans l'anus, mais c'est une autre histoire là encore !

 

Autant une femme habituée à être fistée (voir s'auto-fistant) peut se contenter de mouiller pour accueillir sans gêne une main pratiquement sans préliminaires, autant pour un premier fist il est primordial de prendre son temps. La masturbation par étapes progressives où l'on introduira à mesure les doigts, l'emploi de gel lubrifiant, l'alternance de caresses et de va et vient de plus en plus profond, sont les règles de base pour la ou les premières fois. 

 

Ce qui est certain, c'est que 100% des femmes fontaines que nous avons rencontrées sont extrêmement amatrices de fist ou double fist vaginal. Ne s'agissant que d'une masturbation disons "maximum", chaque fist leur déclenche un éjaculat (c'est l'épaisseur de la main qui leur procure, un fist trop profond leur étant moins agréable, le poignet leur paraissant trop étroit après le passage de la main...).

 

C'est moins glamour, mais on obtient un fist d'excellente "qualité" avec certains modèles de godes gonflables. Orgasme assuré pour toutes et éjaculat maximum pour les fontaines !

 

Encore Miss fistée par une amie !



26/11/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour